Pourquoi... et comment

Vous êtes ici

L'heure n'est plus à la démonstration, les outils numériques sont omniprésents au quotidien. On fait nos courses, on réserve nos vacances, on prévoit une sortie, on paye une facture, on cherche des informations... sur internet. Tous les responsables et éditeurs de site se posent à un moment la question de l'organisation graphique des contenus : comment mettre telle ou telle information en avant, comment séduire un prospect, etc. L'ergonomie web, le parcours utilisateur et l'UX design ont désormais une place prépondérante lors de la création ou la refonte d'un site web.

Une nouvelle problématique émerge : comment rendre mon site accessible à tou.te.s, en particulier aux personnes atteintes de handicaps visuels ou auditifs ?

Pour les pressés, nous avons développé un module d'accessibilité, à retrouver sur le site d'Esprit Parc National. Plus d'infos en bas d'article. 

Pourquoi rendre son site accessible ?

De façon très terre à terre, c'est une façon d'améliorer votre image de marque et d'élargir votre audience. Avec un site accessible, les personnes atteintes de handicaps auront plus de facilité à naviguer et auront de fait une meilleure image de votre entreprise. Mais c'est aussi une façon d'améliorer votre référencement global. Le W3C, le consortium qui définit les standards du web, travaille beaucoup sur ce sujet de l'inclusion de toutes et tous. Aussi, les moteurs de recherche ont tendance à favoriser les sites qui respectent un maximum de préconisations. Il va sans dire qu'un site accessible, ergonomique, travaillé et réfléchi bénéficie de fait à tous les internautes !

Le W3C met en images l'importance d'avoir un site accessible (en anglais, avec possibilité de traduire automatique les sous-titres).

 

"Le pouvoir du Web est dans son universalité. L'accès pour tous, quel que soit le handicap, est un aspect essentiel.Tim Berners-Lee, directeur du W3C et inventeur du World Wide WebTim Berners Lee

Les règles de base

Le W3C a édité toute une liste de bonnes pratiques (en anglais), appelées WCAG (Web Content Accessibility Guidelines - directives sur l'accessibilité des contenus web). En résumé, il existe 12 recommandations principales, regroupées sous 4 grands piliers :

  • Perception
    • Tout contenu multimédia (image, vidéo, audio...) doit être accompagné d'un équivalent texte
    • Proposer une solution de remplacement (sous-titrage automatique, transcription en langue des signes...) pour tous les médias
    • Adapter tout contenu sans perte de structure ou d'information (modifier la taille de police, les couleurs...)
    • Structurer les pages de façon à séparer les différents contenus (textes, vidéos...), notamment en jouant sur les contrastes.
  • Utilisation 
    • Permettre que l'ensemble de la navigation soit accessible via le clavier (tabulation)
    • Laisser le temps aux utilisateurs de lire les contenus (pas de défilements rapides ou automatiques...)
    • Eviter les animations qui pourraient créer des crises épileptiques (clignotements...)
    • Faciliter la compréhension de la navigation (fil d'Ariane, moteur de recherche)
  • Compréhension
    • Les contenus doivent être compréhensibles par tous (explications fournies, pas d'abréviations...)
    • La navigation doit être prévisible
    • Aide à la saisie pour éviter un maximum d'erreurs (formulaires pré-remplis...)
  • Robustesse
    • La structure doit être pensée pour être utilisée par les technologies d'assistance, existantes ou à venir

En France, le RGAA (Référentiel général d'amélioration de l'accessibilité) stipule que : "Les services publics numériques et certains services privés ont l’obligation d’être accessibles de façon équivalente à tout citoyen, qu’il soit ou non en situation de handicap (visuel, auditif, moteur, trouble dys…).". Les recommandations sont basées sur les normes éditées par le W3C.

Un enjeu à saisir

Il faut reconnaître que peu d'éditeurs de sites internet ne se sont réellement saisis de cette problématique. Manque d'information ? De connaissances ? De volonté ? De budget pour mise en conformité ? Nul doute que ces questions vont prendre de l'ampleur dans les années à venir. 

Permettre l'accès à l'information aux personnes souffrant de handicaps visuels est l'une de nos priorités à WebSenso. Notre équipe d'intégrateurs et développeurs, formée aux outils d'accessibilité, veille à la bonne prise en charge de la navigation par les raccourcis claviers et les synthétiseurs vocaux. Techniquement, nos solutions suivent les normes WAI et WCAG 2.0, reprennent un balisage sémantique fort et utilisent des contrastes élevés.

Module accessibilité Drupal Websenso Par ailleurs, nous avons également développé (sous Drupal) un module d'accessibilité clef-en-main, qui permet de changer la mise en page en un clic :

  • augmenter / dimunuer la taille de la police
  • remplacer les polices par des polices faciles à lire ou une police "dyslexique"
  • souligner tous les liens hypertextes
  • changer les couleurs : niveaux de gris, haut contraste, contraste négatif, arrière-plan clair

Vous pouvez voir en direct les options proposées sur le site d'Esprit Parc National. Ensuite, il suffira d'un mail à votre chef.fe de projet pour voir les possibilités d'installation sur votre propre site.

 

Ajouter un commentaire